ad

Taille des testicules : un indicateur du risque cardiaque ?

Dernière mise à jour: octobre 2013 | 9852 visites
123-p-m-hart-170-10.jpg

news Une étude très étonnante indique qu'il existe un lien entre le volume des testicules et le risque cardiovasculaire.

Cette équipe de l’université de Florence a suivi durant plusieurs années un groupe de quelque 1.400 hommes, âgés en moyenne de 51 ans à l’entame, et souffrant de dysfonction érectile (ils ont d’ailleurs été recrutés dans le cadre d’une consultation à ce propos).

Que disent les résultats ?

• Le surpoids et l’obésité, le tabagisme et l’abus d’alcool – autant de facteurs de risque bien connus de maladie cardiovasculaire – sont associés à une taille plus importante des testicules.
• Il en va ainsi aussi d’une pression artérielle plus élevée que la moyenne.
• Même en tenant compte de l’influence de ces éléments, des testicules très développés - mais les dimensions ne sont pas précisées - sont associés à une incidence légèrement plus élevée d’événements cardiovasculaires.

Et donc, le volume des testicules est bien lié à un profil cardiaque défavorable, selon ces recherches conduites, répétons-le, chez des hommes atteints de dysfonction érectile. Ceux qui n’en souffrent pas pourraient-ils également être concernés ? On l’ignore. Comme l’indique Santé Log, « d’autres études sont nécessaires pour clarifier les déterminants et les mécanismes de développement des testicules qui pourraient, de manière sous-jacente, influer sur le risque cardiaque et pour préciser les cas où leur taille pourrait être un indicateur prédictif de ce risque », qu’il y ait présence ou non de troubles érectiles. Dans cette perspective, l’exploration des hormones sexuelles tient une place clé.

Source: The Journal of Sexual Medicine (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 22/10/2013 , mis à jour le 21/10/2013
ad
pub