Comment limiter les risques d'AVC

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 6630 visites
oz-rx-ct-hers-dr-170_400_12.jpg

news On ne peut pas agir sur le vieillissement et sur les antécédents familiaux, deux importants facteurs associés aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Mais le respect d'une série de mesures préventives peuvent permettre de diminuer les risques d'attaque cérébrale.

• Se soumettre chaque année à un bilan sanguin de contrôle, surtout après 40 ans. Ceci permettra notamment de vérifier le taux de cholestérol et la glycémie.

• Surveiller sa pression artérielle. L'hypertension artérielle est l'un des facteurs de risque majeurs d'AVC. Dans ce contexte, les quantités de sel doivent être surveillées (sel de table, plats préparés, charcuterie...) et réduites si nécessaire.

Gérer son stress, le cas échéant par des méthodes de relaxation : sophrologie, yoga, tai-chi, et en tout cas en se ménageant des plages de détente.

La consommation d'alcool sera modérée, celle de tabac bannie.

Une alimentation équilibrée (pauvre en sucres et en graisses, mais riche en fruits et en légumes) et la pratique d'une activité physique régulière (au moins une demi-heure par jour, cinq fois par semaine) constituent deux piliers aussi classiques qu'importants.


publié le : 04/10/2013 , mis à jour le 04/07/2017
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci