Sida : la circoncision confirme son utilité

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 5312 visites
123-p-virus-HIV-aids-170-7.jpg

news Le bilan d’un programme de circoncision conduit en Afrique du Sud souligne à nouveau l’intérêt de cette pratique contre l'infection à VIH.

Lancé en 2008, ce projet – baptisé Bophelo Pele – concerne le township d’Orange Farm, situé à une cinquantaine de kilomètres de Johannesburg. Des procédures volontaires et gratuites de circoncision sont proposées, sous la coordination d’une équipe de l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Alors que 12% des hommes étaient circoncis avant le début du programme, ce taux est passé à 53%.

Les chercheurs ont dressé un bilan, sur base d’entretiens avec quelque trois mille participants âgés de 15 à 49 ans, qui ont par ailleurs été soumis à un prélèvement sanguin (afin d’identifier une infection au VIH).

Le résultat montre :

• que sans ce projet, le taux global d’infections à VIH aurait été de 19% supérieur
• que la circoncision est associée à une réduction d’environ 60% du risque d’infection à VIH

Ces données sont indépendantes des changements de comportement sexuel, et montrent donc à nouveau combien la circoncision peut jouer un rôle crucial dans la prévention du sida là où l’usage du préservatif – qui reste le seul moyen de protection formellement indiqué en cas de rapports à risque - se heurte à de sérieux écueils.

Voir aussi l'article : Virus du sida : pourquoi cette protection de la circoncision ?

Source: PLoS Medicine (www.plosmedicine.org)
publié le : 19/11/2013 , mis à jour le 21/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci