Cancer du sein : l’alcool avant la première grossesse

Dernière mise à jour: décembre 2013 | 4441 visites
dr-oz-rx-borstca-vr-bh-170_09.jpg

news Des chercheurs américains ont mis en évidence une association entre la consommation d’alcool avant la première grossesse et le risque de développer un cancer du sein.

Ce constat est basé sur l’examen des dossiers médicaux de quelque cent mille femmes américaines, inclues dans une étude de large envergure destinée à cerner les liens entre le mode de vie (une multitude de paramètres ont été pris en considération) et l’évolution de l’état de santé.

Cette équipe de l’université de Saint-Louis (Missouri) observe d’abord « une alcoolisation croissante parmi les adolescentes et les jeunes adultes, un phénomène dont on ne s’inquiète pas suffisamment des effets au long cours. Mais selon nos recherches, les résultats sont clairs : lorsqu’une jeune fille consomme en moyenne une boisson alcoolisée par jour entre la puberté et la première grossesse, elle s’expose à une augmentation très nette du risque de développer un cancer du sein ».

Un tissu mammaire particulièrement sensible


Les conséquences de l’alcool ne portent pas que sur les tumeurs malignes, puisque les formes bénignes sont elles aussi concernées. Comme on peut le lire en commentaire dans Le Quotidien du Médecin, « à l’adolescence, le tissu mammaire en prolifération rapide est particulièrement sensible aux agents cancérogènes. Il est important de recommander aux jeunes filles de se montrer vigilantes et de limiter leur consommation d’alcool ».

Sachant que si la dose mentionnée ici – un verre par jour en moyenne pendant de longues années – est manifestement élevée, le danger est néanmoins présent à partir de quantités plus faibles.

Source: Journal of the National Cancer Institute (http://jnci.oxfordjournals.)
publié le : 05/12/2013 , mis à jour le 04/12/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci