Psoriasis : à quel point est-il héréditaire ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 4033 visites
123-hand-geven-schudden-170-10.jpg

news Contrairement à une idée répandue, le psoriasis n'est en aucun cas contagieux. Par contre, sa composante héréditaire est une réalité. Explications.

La probabilité de présenter un psoriasis est plus élevée si la maladie affecte d'autres membres de la famille.

Les deux parents et un frère ou une sœur souffrent de psoriasis : le risque de développer la maladie avoisine les 80%.

Les deux parents sont atteints de psoriasis mais pas un frère ou une sœur : le risque s'établit à 65%.

Un des parents et un frère ou une sœur sont concernés : le risque atteint 40%.

Un seul parent souffre de psoriasis : le risque est de 28%.

• Seul un frère ou une sœur est affecté : le risque est de 24%.

La composante héréditaire intervient donc. Cependant, le fait qu'il n'y ait pas d'antécédents parentaux ou dans la fratrie ne signifie absolument pas que la maladie ne se déclarera pas.

Parmi les éléments qui peuvent favoriser les poussées, on mentionnera les blessures de la peau, le stress, l'alcool, certains médicaments, les infections, ainsi que des facteurs hormonaux.

Il existe plusieurs méthodes de classification du psoriasis, dont celle qui distingue le psoriasis de type I et celui de type II. Le type I concerne les personnes qui l'ont développé aux alentours de l'âge de 20 - 30 ans et le type II se rapporte à la forme plus tardive (entre 40 et 50 ans) et plus évolutive. L'hérédité joue un rôle moindre dans le psoriasis de type II que dans le type I.


publié le : 05/12/2013 , mis à jour le 07/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci