Effacer la peur pendant que l’on dort

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 3902 visites
vr-slapen-wit-170_400_05.jpg

news Une étonnante expérience montre que les phobies pourraient être traitées en manipulant le cerveau durant le sommeil.

Selon ces chercheurs de la Northwestern University (Chicago), il s’agirait de la première manipulation de la mémoire émotionnelle en phase de sommeil. Pendant la journée, des volontaires ont reçu des chocs électriques légers et respiré deux odeurs particulières selon qu’ils observaient deux visages différents. L’intention consistait évidemment à associer une odeur et un visage au sentiment de peur. La nuit suivante, l’odeur leur a été présentée à de multiples reprises pendant leur sommeil, réactivant le souvenir du visage.

Cette approche correspond à une thérapie d’exposition (faire face au lieu d’éviter) classiquement utilisée dans le traitement des troubles anxieux ou des phobies, sauf qu’ici le sujet n’est pas éveillé. Et le lendemain, lorsqu’on les confronte au visage censé déclencher la peur, les participants présentent des réactions significativement atténuées par rapport à la veille.

Ceci a été mesuré par la quantité de sueur produite et par observation de l’activité cérébrale. La résonance magnétique (IRM fonctionnelle) montre des modifications dans les zones du cerveau associées à la mémoire et à l’émotion, ce qui se traduit par une diminution de la réactivité face au visage associé à l’odeur, et de là à la peur. Les auteurs estiment qu’il s’agit d’une voie nouvelle et prometteuse dans la prise en charge des phobies.

Source: Nature Neuroscience (www.nature.com/neuro/index.)
publié le : 17/01/2014 , mis à jour le 16/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci