Pourquoi mange-t-on de la dinde à Noël ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 7062 visites
123-kertdiner-kalkoen-feest-170_11.jpg

news Belgique, France, Angleterre, Allemagne, Canada... : dans de nombreux pays, la volaille apparaît en bonne place sur le menu de Noël. Et c'est la dinde qui remporte la majorité des suffrages. D'où vient cette coutume et quelles sont les valeurs nutritionnelles de cette viande ?

Jusqu'à la fin du 16e siècle, c'est l'oie qui trônait sur les tables festives. Elle était considérée comme l'oiseau solaire et garantissait protection et prospérité à ceux qui en mangeaient.

Une viande très maigre


La dinde, rapportée d'Amérique par les colons espagnols, s'est ensuite progressivement imposée lors des repas de fête. Pourquoi ? Surtout parce son caractère exotique attirait la curiosité gustative, alors que sa rareté la réservait pour les grandes occasions. La première dinde de Noël aurait été servie au cours d'un dîner offert par l'empereur Charles VII (18e siècle).

La dinde est une viande particulièrement maigre, avec seulement 114 kcal/100 g. Elle affiche un très faible pourcentage de lipides pour un apport élevé de protéines. Elle est recommandée en cas de taux excessif de mauvais cholestérol (LDL). Ce qui la rend plus grasse et donc plus calorique, ce sont évidemment les farces, les sauces, les gratins, les croquettes, et tout ce qui l'accompagne. Mais pour une soirée de fête, on peut se laisser un peu aller...

Source: B.Simon
publié le : 22/12/2013 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci