ad

Messieurs, comment uriner sans en mettre partout ? (vidéo)

Dernière mise à jour: février 2014 | 13988 visites
123-p-m-toilet-wc-170-2.jpg

news Cuvette ou urinoir : lorsqu’un homme se soulage, le risque est grand que cela éclabousse partout. Il est important de maîtriser l’angle et la distance.

C’est en tout cas ce que recommandent deux spécialistes de la dynamique des fluides, attachés à la Brigham Young University (Utah), qui se sont penchés avec beaucoup d’assiduité – et aussi une solide dose d’humour - sur cet épineux problème.

Point de départ : lorsqu’un liquide tombe sur une surface donnée (solide ou liquide), il se produit une projection de gouttelettes. L’urine n’échappe pas à la règle. Comment minimiser le phénomène ?

D’abord, il s’agissait de bien comprendre ce qui se passe. Les deux chercheurs ont conçu un petit tuyau reproduisant l’urètre d’un homme. Ils l’ont relié à un récipient pressurisé, avec un débit identique au jet d’urine d’un adulte. Une caméra à haute vitesse a filmé tout cela dans deux configurations : face à un urinoir et dans de l’eau. Résultat ?

En ce qui concerne l'urinoir, il est important de viser la paroi verticale (en face) plutôt que la surface horizontale. Mais attention à l'angle du jet : il doit être réduit en l'orientant vers le bas ou sur le côté. Et surtout, il faut minimiser la distance (entre 10 et 15 cm) pour que le jet frappe l'urinoir de manière optimale : trop loin, ça ne va pas, trop près, ça ne va pas non plus.

Pour ce qui est des toilettes à la maison, l’idéal consiste à s’asseoir. Mais en l'occurrence, le souci majeur ne porte sur les projections de gouttelettes au contact de la paroi de la cuvette ou de l'eau : il est davantage question de mauvaise orientation du jet, avec alors un risque évident de rater sa cible...

Vidéo : la dynamique des fluides dans l'urinoir (en anglais)


publié le : 11/02/2014 , mis à jour le 10/02/2014
ad
pub