ad

Les incroyables vertus du thé

Dernière mise à jour: février 2014 | 9947 visites
groene-thee-170_400_01.jpg

news Un nombre incalculable d’études ont été réalisées sur les bienfaits du thé pour la santé. Une synthèse des recherches les plus pertinentes vient d’être publiée. Et c’est vraiment spectaculaire.

A se demander, en fait, s’il ne conviendrait pas de décider que le thé doit devenir une boisson incontournable dans le cadre d’un régime nutritionnel sain. La revue scientifique American Journal of Clinical Nutrition a consacré un numéro spécial aux vertus du thé, en mettant en évidence les recherches les plus convaincantes conduites sur le sujet.

Le poids


Les polyphénols et la caféine du thé favorisent l’augmentation de la dépense énergétique et l’oxydation des graisses, ce qui contribue au maintien du poids. Une méta-analyse suggère que la consommation régulière de thé se traduit par une dépense supplémentaire de 100 kcal par vingt-quatre heures. D’autres travaux indiquent que l’indice de masse corporelle (IMC), le ratio taille-hanches et la densité de graisse corporelle est favorable aux buveurs de thé.

Le cancer


Les composés du thé agissent favorablement sur le risque de développer un cancer gastro-intestinal, un cancer du poumon, du sein, de la peau ou de la prostate. Et ceci en raison, essentiellement, de leurs propriétés antioxydantes. Le thé renforce l’efficacité de la chimiothérapie.

La maladie cardiovasculaire


Une étude italienne montre par exemple, chez des hypertendus, que la consommation de thé après un repas riche en graisses stimule le flux sanguin artériel et réduit dans des proportions significatives les pressions systolique et diastolique. Boire une tasse de thé par jour s’accompagne déjà d’un bénéfice notable dans ce contexte.

Les os


Les polyphénols du thé améliorent la qualité et la résistance osseuse, avec aussi un impact bénéfique sur les marqueurs de l’inflammation et sur la masse musculaire. Les flavanols contribuent au maintien de la densité des os après la ménopause par un ralentissement de la perte osseuse.

Le cerveau


Par ses teneurs en théanine (un acide aminé) et en caféine, le thé équilibre l’humeur, optimise la performance et renforce les capacités d’attention et de concentration.

Et on pourrait multiplier les références. Comme l’explique le signataire d’un éditorial, « à l’échelle des populations, le simple fait de boire régulièrement du thé pourrait permettre de réduire considérablement le fardeau des maladies chroniques dans le monde ».

Source: The American Journal of Clinical Nutrition (http://ajcn.nutrition.org) via Santé Log
publié le : 09/02/2014
ad
pub