En hiver, les suppléments de vitamines sont-ils utiles ?

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 3099 visites
123-pers-buiten-koud-winter-170_01.jpg

news Est-il nécessaire de prendre des suppléments de vitamines (A, B6, C, D, E) et de minéraux (zinc et sélénium) en hiver, afin de renforcer le système immunitaire et ainsi de mieux se protéger contre les infections ?

Ces suppléments pouvaient être recommandés à une époque où le régime alimentaire était peu diversifié, et lorsque manquaient en particulier des apports satisfaisants en fruits et en légumes. Ce qui est beaucoup moins le cas aujourd'hui. Une alimentation variée et équilibrée fournit suffisamment de vitamines et de minéraux.

• On retrouve des vitamines A, D et E entre autres dans la margarine ou de la vitamine B6, du sélénium et du zinc dans le pain.
• Le poisson renferme un taux élevé de vitamine D et de sélénium alors que la viande apporte suffisamment de vitamine B6.
• La plupart des fruits et des légumes sont riches en vitamine C.

En fait, une supplémentation ne s'impose qu’en cas de carence avérée, diagnostiquée par analyse de sang. Les carences les plus fréquentes concernent la vitamine D (en hiver en raison d'un manque de luminosité), en acide folique et en fer (surtout chez les femmes qui ont des menstruations abondantes).

La vitamine C, une arme anti-rhume ?


Même d’importantes doses de vitamine C ne permettent pas de prévenir les infections hivernales. Une supplémentation pourrait cependant réduire l'intensité et la durée des symptômes.

Si vous souhaitez néanmoins prendre des suppléments de vitamines ou de minéraux, il est important de ne pas dépasser la dose journalière admissible (DJA). Des excès peuvent entraîner des effets indésirables potentiellement sérieux.


publié le : 11/02/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci