Excès de poids : on respire beaucoup plus de polluants

Dernière mise à jour: mars 2014 | 4131 visites
123-p-auto-uitlaat-pollutie-170-3.jpg

news Les personnes en surpoids inhalent un volume plus important d’air et dès lors de polluants atmosphériques.

Une quantité d’air supplémentaire qui varie de 7% à 50% par rapport à un indice de masse corporelle (IMC) normal, indique cette étude réalisée par une équipe de l’université de Montréal auprès de quelque deux mille participants âgés de 5 à 96 ans. Ceci s’explique par des besoins accrus pour assurer les fonctions métaboliques de base et celles qui sont sollicitées en cas d’effort. Davantage d’oxygène, mais aussi davantage de particules toxiques.

Le groupe le plus exposé, poursuivent les chercheurs, est celui dont l’IMC est compris entre 35 et 40. A titre de comparaison, ces personnes peuvent inhaler autant d’air qu’un skieur de fond lors d’une compétition ou un coureur cycliste pendant une étape du Tour de France. Or, chez ces sportifs, il s’agit de pics, alors que chez les sujets obèses, c’est tous les jours, mois après mois.

La question consiste à savoir si ce surplus de polluants augmente le risque de souffrir d’une maladie respiratoire. Les auteurs vont à présent étudier cet aspect, encore qu’ils aient déjà une idée de la réponse...

Source: Risk Analysis (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 28/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci