Avec l’âge, la mémoire passe en basse définition

Dernière mise à jour: avril 2014 | 3858 visites
123-p-hersenen-kleuren-170-10.jpg

news Sauf trouble particulier, la capacité de stockage des informations est similaire entre les adultes jeunes et les plus âgés : la grande différence tient à la qualité de la mémorisation.

Cette équipe de neuroscientifiques de l’université Vanderbilt (Nashville) s’est intéressée à la manière dont le cerveau stocke et récupère les souvenirs. Sa conclusion indique que les jeunes ne mémorisent pas forcément plus de choses que leurs aînés (sans déclin cognitif), mais le rappel des données est de meilleure qualité. Les recherches se sont concentrées sur la mémoire de travail, c’est-à-dire la capacité à conserver temporairement des informations (ici visuelles).

Le test des taches de couleur


L’expérience a réuni un groupe de personnes âgées en moyenne de 67 ans et un autre composé de jeunes adultes d’un âge moyen de 23 ans. Tous devaient observer plusieurs taches de couleur de formes diverses et mémoriser leur configuration. Phase deux : quelques secondes plus tard, une seule tache était présentée et il s’agissait d’indiquer si elle figurait ou non dans la série précédente. Pendant ces séances, l’activité cérébrale a été scrutée par imagerie médicale.

Le résultat montre d’abord que la capacité de mémorisation s’avère très similaire dans les deux groupes, avec le stockage d’à peu près la même quantité d’informations pendant la phase de mémorisation. Par contre, lors de la restitution, la qualité du rendu était inférieure chez les plus âgés : les jeunes se souviennent en « haute définition ». Ils bénéficient d’un autre avantage, un coup de pouce supplémentaire : une meilleure utilisation de la mémoire implicite, celle qui ne fait pas intervenir la conscience lors du rappel des informations.

La question est à présent de savoir s’il pourrait être possible d’intervenir d’une manière ou d’une autre sur ce processus d’altération lié à l’âge avançant.

Source: Attention, Perception & Psychophysics (www.springer.com/psychology) via Santé Log
publié le : 10/04/2014 , mis à jour le 09/04/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci