Maigrir : l’efficacité du « régime petit déjeuner »

Dernière mise à jour: avril 2014 | 41707 visites
123-p-koppel-ontbijt-eten-170-4.jpg

news Lors d’un régime amaigrissant, le fait de consommer ses calories surtout le matin fait une énorme différence en termes de perte de poids.

Les résultats de cette étude sont réellement spectaculaires. Ils demandent à être confirmés sur une population plus large et sur une plus longue durée, mais les personnes qui veulent maigrir peuvent d’ores et déjà en tirer des enseignements précieux.

Comment ont procédé ces chercheurs de l’université de Jérusalem ? Ils ont réuni une centaine de femmes en surpoids (IMC moyen de 32,4), dans la tranche d’âge de 40-50 ans, qui ont entamé un régime hypocalorique (1.400 kcal par jour) d’une durée de trois mois. Elles ont été réparties en deux groupes.

Le groupe petit déjeuner : 700 kcal le matin, 500 kcal à midi, 200 kcal le soir.
Le groupe souper : 200 kcal le matin, 500 kcal à midi, 700 kcal le soir.

Que constate-t-on après douze semaines ?

La perte de poids moyenne dans le « groupe petit déjeuner » a été de 8,7 kg contre 3,6 kg dans le « groupe souper » (différence 5,1 kg).
La réduction du tour de taille était respectivement de 8,5 cm contre 3,9 cm (différence de 4,6 cm).
Le score de satiété s’est avéré sensiblement plus élevé dans le « groupe petit déjeuner », ce qui s’explique par une production nettement plus faible de ghréline (l’hormone de la faim).
D’autres paramètres étaient plus favorables pour ces dames (triglycérides, sensibilité à l’insuline, glycémie à jeun…).

Les auteurs expliquent ce bénéfice d’un petit déjeuner costaud par une assimilation différente des nutriments et en particulier des graisses. Comme le résume le Dr Rodi Courie (Journal international de médecine), « la limitation majeure de cette étude reste sa durée très courte. Cependant, ces résultats spectaculaires – perte de poids plus de deux fois supérieure pour un même apport calorique ! – méritent d’être vérifiés à plus long terme ». Et ceux qui le souhaitent peuvent appliquer le principe dès à présent.

Source: Obesity (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 08/04/2014 , mis à jour le 07/04/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci