Sauter le petit déjeuner : des effets pour la vie

Dernière mise à jour: avril 2014 | 9151 visites
123-p-vr-ontbijt-eten-croissant-170-4.jpg

news Les bienfaits du petit déjeuner ont été maintes fois démontrés. Et quand on fait l’impasse sur ce repas si important, les conséquences néfastes perdurent pendant de longues années.

Le constat posé par cette équipe de l’université d’Umea (Suède) est réellement spectaculaire. Dans un premier temps, des jeunes adultes (20-25 ans) ont été interrogés sur leurs habitudes alimentaires, et en particulier l’importance accordée au petit déjeuner. Environ… trente ans plus tard, les participants ont été soumis à un bilan de santé.

Résultat ? Ceux qui avaient déclaré sauter souvent ou toujours le petit déjeuner, ou en bâcler la composition, s’exposent à un risque accru de 70% de présenter un syndrome métabolique. Un lien qui persiste après prise en considération d’une série d’autres facteurs. Le syndrome métabolique se caractérise par un excès de poids (surtout une obésité abdominale), un taux insuffisant de bon (HDL) cholestérol, une hypertension artérielle, une glycémie à jeun élevée ou encore trop de triglycérides. Il expose au développement de maladies comme le diabète de type 2, ainsi qu’aux troubles cardiovasculaires et à l’accident vasculaire cérébral (AVC).

L’association avec le petit déjeuner est particulièrement flagrante pour deux paramètres : l’obésité abdominale et la glycémie à jeun. Autrement dit, pour les jeunes comme pour les autres, faire l’impasse sur le petit déjeuner est définitivement une très mauvaise habitude.

Source: Public Health Nutrition (http://journals.cambridge.o)
publié le : 01/05/2014 , mis à jour le 30/04/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci