Poker en ligne : l’obsession n’est pas loin

Dernière mise à jour: mai 2014 | 2816 visites
123-p-m-computer-nacht-170-7.jpg

news Les joueurs de poker en ligne sont particulièrement à risque d’addiction et de comportements néfastes par rapport aux amateurs d'autres jeux d’argent sur Internet.

Cette enquête a été conduite conjointement par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et par l’Observatoire des jeux (ODJ). L’intention consistait à mieux cerner les habitudes des joueurs en ligne, en comparant les paris sportifs, les paris hippiques, les jeux de loterie (grattage, tirage…) et le poker. La conclusion est nette : le poker risque d'engendrer la plus grande assiduité et exposer le plus aux dérives. Voici quelques observations.

• Le poker est pratiqué tous les jours par 20% des adeptes, contre 11% en moyenne pour les autres joueurs en ligne.

Les dépenses sont plus élevées pour le poker : 778 euros en moyenne par an, contre 627 euros. Dans ce contexte, les amateurs de poker sont ceux qui ont le plus tendance à chercher à « se refaire » (42% contre 27%) et qui dépensent davantage d’argent que le budget qu’ils s’étaient fixé au départ (17% contre 14%).

• Près des trois quarts des amateurs de poker (72% contre 44% chez les autres) restent connectés jusque tard dans la soirée, voire dans la nuit. Ceci ne va sans incidences sérieuses, puisque leur temps de sommeil est compromis (45% contre 13%), qu’il y a une tendance au grignotage (35% contre 12%) et une répercussion (61%) sur leurs habitudes de vie, au point de négliger une série de tâches quotidiennes au profit du jeu. Ceci peut d’ailleurs induire (20%) des problèmes avec leurs proches et faire l’objet de critiques de la part de l’entourage.

Concernant l’assiduité parfois obsessionnelle, on remarquera qu’elle ne concerne pas que les joueurs qui misent de l’argent : cela vaut aussi pour les jeux gratuits de poker en ligne. Toujours est-il que les coordinateurs de cette enquête concluent que « le poker en ligne entraîne de réels problèmes pour plus d’un joueur sur cinq. Ce phénomène est lié au principal avantage apporté par Internet et bien perçu par les joueurs eux-mêmes : l’accessibilité permanente au jeu ».


publié le : 15/05/2014 , mis à jour le 14/05/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci