ad

Il voit en noir et blanc mais il entend les couleurs

Dernière mise à jour: juin 2014 | 4020 visites
oog-kleuren-170_400_05.jpg

news Neil Harbisson souffre d’achromatopsie congénitale : il ne perçoit pas la moindre couleur. Toutefois, un dispositif sophistiqué lui permet de les entendre.

Le dispositif se compose d’un capteur situé à hauteur du front et relié par une antenne à une puce électronique placée à l’arrière du crâne. Les couleurs détectées par le capteur sont transformées en ondes sonores, envoyées à l’oreille interne par conduction osseuse. Pour faire court, Neil Harbisson, un artiste catalan âgé de 31 ans, « voit » les couleurs en les écoutant.

Cet équipement a été développé voici une dizaine d’années. Un long chemin a été parcouru depuis. Dans une interview accordée à Paris Match, il explique : « Je peux maintenant entendre 360 teintes, auxquelles s’ajoutent les ultraviolets et les infrarouges, invisibles à l’œil nu ». La couleur, pour lui, relève de la sensation. Le rouge est grave et paisible, le violet est la couleur la plus aiguë, et d’ailleurs la plus incommodante. « Aujourd’hui, quand vous me dites bleu, j’ai une sensation de bleu. Elle a beau être différente de la vôtre, nous avons un référent commun. Avant, bleu ne m’évoquait rien », confie-t-il encore à Paris Match.

« Le beau dépend autant du son que de la forme : quelqu’un ou quelque chose de visuellement séduisant peut sonner de façon disgracieuse, et inversement. » Une partie du dispositif a été intégrée directement dans la boîte crânienne, afin de faciliter les transmissions. Il ajoute enfin : « J’espère pouvoir un jour orienter l’antenne par commande mentale, je voudrais aussi que la puce se recharge toute seule, grâce à ma circulation sanguine, par exemple. De façon générale, j’œuvre à étendre mes sens à l’infini. Vivre éternellement avec cinq sens ne m’intéresse pas. En revanche, je rêve de vivre cent ans doué de tous les sens qui existent dans la nature ».

Regardez la vidéo


publié le : 27/06/2014
ad
pub