La nouvelle maladie des tiques

Dernière mise à jour: octobre 2014 | 6259 visites
123-dieren-teek-teken-vinger-170_07.jpg

news On connaissait surtout la maladie de Lyme et l’encéphalite : il faut ajouter la néoehrlichiose à la liste des maladies causées par les tiques.

L’agent responsable est une bactérie appelée Candidatus neoehrlichia mikurensis. Elle a d’abord été identifiée chez des rats et des tiques sur l’île japonaise de Mikura. « Le premier cas d’infection humaine a été rapporté en 2010 », explique le Dr Anne Teyssédou (Le Quotidien du Médecin). « Depuis, seulement quinze cas avaient été décrits en Suisse, en République tchèque et en Chine. »

Une équipe suédoise et helvétique vient d’ajouter onze nouveaux cas survenus entre 2010 et 2013. Tous ces patients (d’un âge moyen de 67 ans) présentaient une fièvre importante, une fréquence cardiaque et respiratoire élevée, des sueurs nocturnes, ainsi que des douleurs musculaires. On a également observé un taux important de complications vasculaires, ce qui donne à penser que la bactérie affecte la paroi des vaisseaux.

La bonne nouvelle, c’est que tous les patients ont pu être traités avec succès, puisque les antibiotiques ont provoqué une amélioration rapide et spectaculaire des symptômes. Les spécialistes ajoutent qu’il est nécessaire de rester attentifs à une éventuelle progression de cette maladie.

Voir aussi l'article : Comment se protéger contre les tiques ?

Source: Clinical Infectious Diseases (http://cid.oxfordjournals.o)
publié le : 08/10/2014 , mis à jour le 07/10/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci