Diabète : qui doit faire le test ?

Dernière mise à jour: novembre 2015 | 6674 visites
123-p-labo-bloed-cholest-170-7.jpg

news On estime qu'en Belgique, quelque 650.000 personnes souffrent d'un diabète de type 2 (DT2), mais moins de la moitié ont été diagnostiquées. Qui doit se soumettre en priorité à un dépistage ?

A l'instar de l'obésité, de l'excès de cholestérol, du tabagisme ou de l'hypertension artérielle, le diabète constitue un facteur de risque de problème cardiovasculaire. Il peut causer d'autres atteintes graves (yeux, reins, pied...). Une prise en charge aussi précoce que possible est donc (très) importante.

Un prélèvement sanguin suffit pour effectuer les analyses nécessaires au dépistage du diabète de type 2. La prise de sang doit être réalisée à jeun (ne rien manger et ne rien boire pendant les huit heures précédentes, sauf de l'eau, ainsi que du café ou du thé sans lait et sans sucre). Le laboratoire va déterminer la glycémie, c'est-à-dire le taux de glucose dans le sang.

• Chez l'adulte, une glycémie normale à jeun est comprise entre 70 et 110 mg/dl.
• L'hyperglycémie intervient entre 111 et 125 mg/dl, avec un risque d'évolution vers le diabète.
• Au-dessus de 126 mg/dl, on parle de diabète (une seconde analyse doit confirmer le diagnostic).

Le test est fortement recommandé :


• aux plus de 45 ans
• aux personnes présentant un excès de poids (IMC supérieur à 25) ou une obésité abdominale
• lorsqu'il existe des antécédents familiaux de diabète de type 2
• en cas d'hypertension
• aux fumeurs
• après une grossesse avec un diabète gestationnel


publié le : 01/11/2015 , mis à jour le 09/11/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci