Fausse couche : le risque cardiovasculaire menace

Dernière mise à jour: mars 2018 | 5555 visites
vr-pijn-buik-blaasontstek-170.jpg

news Les femmes qui ont connu des fausses couches à répétition présentent un accroissement de leur risque cardiovasculaire.

C’est ce que constate cette équipe israélienne (université Ben Gourion du Néguev), au terme du suivi d’une population de quelque cent mille femmes, dont 7% avaient subi plusieurs fausses couches. Comme l’explique le Dr Marine Jonas (Journal international de médecine), « les auteurs ont mis en évidence chez ces femmes une augmentation du risque d’événements cardiovasculaires, de procédures diagnostiques cardiovasculaires invasives et non invasives et d’hospitalisations pour pathologie cardiovasculaire ».

L’autre partie de l’étude concernait les troubles rénaux, et a conclu que les antécédents d’avortements spontanés n’étaient pas associés à un risque accru d’hospitalisation pour une affection rénale.

Le lien entre les fausses couches et les problèmes cardiovasculaires se maintient après avoir pris en considération des facteurs comme la pré-éclampsie, le diabète, l’obésité ou le tabagisme. Les fausses couches constituent donc un facteur de risque indépendant de complications cardiovasculaires à long terme. Les femmes dans cette situation doivent être suivies de manière spécifique, ajoutent les chercheurs.

Source: American Journal of Obstetrics & Gynecology (www.ajog.org)
publié le : 02/12/2014 , mis à jour le 01/03/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci