L’esprit critique s’éveille vers l’âge de 5 ans

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 4638 visites
123-p-kind-verrass-psy-170-6.jpg

news C’est entre l’âge de 4 et 5 ans que le scepticisme et la pensée critique franchissent un palier important.

Etant donné qu’on parle de jeunes enfants, ces compétences doivent être relativisées, bien sûr. La question de départ posée par ces chercheurs canadiens (université Concordia et université de la Colombie-Britannique) est la suivante : à partir de quel âge les enfants peuvent-ils distinguer un propos digne de confiance et un discours mensonger ?

Ils ont réalisé une expérience avec des enfants âgés de 4 ou 5 ans. D’abord, des courtes vidéos ont été diffusées, avec deux femmes parlant d’animaux familiers.

• L’une disait des vérités, mais d’une voix hésitante (exemple : « Euh…, je crois que les baleines vivent dans l’eau, n’est-ce pas ? »).
• L’autre disait des mensonges, d’une vois confiante (« Ah ! Moi je sais ! Les baleines vivent sous terre ! »).

Ensuite, d’autres vidéos ont été présentées, toujours avec les mêmes femmes, qui évoquaient cette fois des animaux inconnus, l’une hésitante, l’autre confiante. Et on a alors demandé aux enfants laquelle ils croyaient.

Que disent les résultats ?

A 4 ans, les réponses se partagent de manière équivalente : ils étaient tout autant susceptibles de croire la menteuse confiante que l’intervenante sincère. En revanche, les enfants âgés de 5 ans sont nettement plus enclins à croire l’adulte sincère mais hésitante.

Comme l’expliquent les auteurs, « nous avons évalué deux indices importants de la crédibilité d’une personne : l’exactitude antérieure et la confiance actuelle. Il apparaît qu’en un an, les enfants évoluent beaucoup sur le plan de la consommation critique de l’information ». Ils ajoutent : « Notre étude jette un éclairage nouveau sur le développement du scepticisme et de la pensée critique chez l’enfant. Les élèves de maternelle ont la réputation d’être crédules. Or, nous montrons qu’ils évaluent plutôt bien les sources d’information. Ces résultats sont intéressants pour les éducateurs, les enseignants et les parents ».

Source: PLoS One (www.plosone.org)
publié le : 06/01/2015 , mis à jour le 05/01/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci