Bizarre : les tampons vaginaux à la vodka

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 19954 visites
123-p-jong-tiener-feest-170-12.jpg

news L’introduction d'un tampon imbibé d’alcool dans le vagin ou le rectum est un phénomène assez récent, et à tout le moins curieux. Quels sont ses effets sur l’alcoolisation ?

Cette équipe américaine (University of Southern California) a mené l’enquête, sachant que cette pratique connaît un certain succès parmi les ados et les jeunes adultes. L’expérience a été réalisée avec quatre types de tampons (d’une marque très connue), plongés dans 250 ml de vodka pendant dix minutes soit avec, soit sans applicateur. Le test a été répété trois fois. Il a ensuite suffi de mesurer le volume absorbé.

Résultat : entre 5 et 15 ml avec applicateur, et entre 25 et 31 ml sans applicateur. A partir de là, à quoi peut-on s’attendre en termes d’absorption de l’éthanol (40% dans la vodka utilisée ici) par voie rectale ou vaginale ? D’abord, explique le Dr Francis Leroy (Journal international de médecine), « à cette concentration, on peut observer une irritation locale des tissus et de l’inconfort, en particulier si la cavité rectale ou vaginale est déjà fragilisée ». Ensuite, « les données de cette expérimentation suggèrent que de faibles quantités de vodka sont absorbées par les différents types de tampon et que l’alcoolisation par cette voie est dès lors très peu probable ».

Cette étude ayant été réalisée par des toxicologues, ils rappellent qu’il faut néanmoins rester vigilants face aux dérives possibles d'adeptes dont l’imagination peut réserver bien des surprises.

Source: The American Journal of Emergency Medicine (www.ajemjournal.com)
publié le : 15/12/2014 , mis à jour le 14/12/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci