Cancer de l’ovaire : prendrez-vous un thé au citron ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 5103 visites
thee-citroen-170_400_02.jpg

news En raison de leur teneur en flavonoïdes, le thé et le citron (parmi d’autres aliments) exercent un effet protecteur contre le cancer ovarien.

C’est ce que suggère cette étude réalisée auprès de quelque 200.000 femmes, âgées à l’entame de 25 à 55 ans et suivies pendant une trentaine d’années en moyenne. Les chercheurs anglais (université d’East Anglia) indiquent qu’une consommation régulière de produit riches en flavanols (thé, raisin et vin rouge, cacao et chocolat, mûres, cerises, abricots, framboises, prunes…) et en flavanones (comme l’ériocitrine et l’hespéridine du citron et d’autres agrumes) réduit le risque de développer un cancer de l’ovaire.

On ajoutera qu’une étude plus ancienne avait montré que l’ajout de citron dans le thé permet de mieux préserver les antioxydants présents dans la boisson (en particulier la catéchine, un autre flavonoïde). Deux tasses de thé par jour, complétées par un apport substantiel en fruits et en légumes, représentent donc un moyen intéressant de diminuer les risques de cancer de l’ovaire.

Cette étude rejoint les conclusions de bien d’autres, qui insistent sur l’importance d’une alimentation équilibrée, riche en végétaux, dans la prévention de plusieurs types de cancer.

Source: The American Journal of Clinical Nutrition (http://ajcn.nutrition.org)
publié le : 30/01/2015 , mis à jour le 22/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci