Comment protéger son chien contre le froid ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 16928 visites
123-dieren-hond-sneeuw-koud-170-10.jpg

news Même si ses poils le protègent, le chien peut souffrir du froid. En fonction de sa race et des conditions de la promenade, des précautions permettent de limiter les inconforts.

L'organisme du chien est plus résistant au froid que celui de l'être humain. D'une manière générale, il supporte d'ailleurs mieux les grands froids que les fortes chaleurs. Mais il y a des limites, déterminées par une série de critères : la race (en particulier l'épaisseur de sa fourrure), le fait que le chien soit habitué à vivre à l'intérieur, son âge (le chiot et le vieux chien sont plus fragiles), sa morphologie (costaud ou maigre), le type de froid (le froid humide est plus pénible que le froid sec)...

Les conseils


• Pour son bien-être physique et psychologique, il faut continuer à le promener. La durée de la sortie sera aménagée en fonction des conditions météo.

• Pour les plus sensibles au froid (les chiens à poils ras, surtout), un manteau protecteur (imperméable) est indispensable.

• En cas de neige ou de verglas, le sel versé sur les trottoirs peut irriter ses coussinets. Avant de quitter la maison, enduisez-les de vaseline. Au retour, rincez-les à l'eau froid ou tiède (jamais chaude) et utilisez une crème si nécessaire.

• Si le chien vit habituellement dehors (dans le jardin), il est essentiel de lui aménager un abri en hiver, et qu'il puisse être isolé du sol (par une couche de paille, par exemple).

• En principe, il n'est pas nécessaire d'augmenter la quantité ou la fréquence des rations.

Le goût sucré de l'antigel attire les chiens. Il faut se montrer extrêmement vigilant et ne pas laisser traîner un bidon ouvert ou du liquide répandu sur le sol. Une faible quantité peut le tuer.

Source: B. Simon
publié le : 17/01/2015 , mis à jour le 12/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci