Soigner son diabète, c’est protéger son cerveau

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 5256 visites
hersenen-bl-170.jpg

news Le diabète, s’il est mal contrôlé, accélère le déclin des facultés mentales : le cerveau vieillit plus rapidement.

L’étude a été conduite auprès de quelque 16.000 adultes américains d’âge moyen. Leurs capacités cognitives ont été évaluées à l’entame. Mémoire, raisonnement, attention, résolution de problèmes, langage… : tous ces paramètres ont fait l’objet d’un suivi d'une durée de vingt ans.

Et il s’avère que les personnes qui présentent un pré-diabète ou un diabète à l’âge de 40 – 50 ans s’exposent à un risque accru de déclin cognitif plus rapide, et ceci est particulièrement vrai chez les patients dont le diabète n'est pas soigné de manière optimale.

L’explication, poursuivent les chercheurs (université Johns Hopkins) renvoie à l’excès de glucose dans le sang, qui peut altérer le système vasculaire et notamment les vaisseaux irriguant le cerveau. Dans ce contexte, de précédents travaux ont mis en évidence une association entre le diabète et la maladie d’Alzheimer. Le message repose sur la prévention (poids, activité physique…), le dépistage et le contrôle strict du diabète (de la glycémie) lorsqu’il a été diagnostiqué.

Source: Annals of Internal Medicine (http://annals.org)
publié le : 22/01/2015 , mis à jour le 21/01/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci