Poids : pourquoi il faut mesurer le tour de taille

Dernière mise à jour: mars 2015 | 10036 visites
123-p-buik-meter-170-10.jpg

news Pour évaluer avec plus de précision le risque cardiaque et métabolique, l’indice de masse corporelle (IMC) ne suffit pas : la mesure du tour de taille est importante.

Pourquoi ? En raison d’une grande variabilité entre les individus : deux personnes avec le même IMC peuvent présenter une (grande) différence en ce qui concerne leur périmètre abdominal. Or, le tour de taille est un indicateur majeur de l’adiposité viscérale, c’est-à-dire de la quantité de graisse qui entoure les organes abdominaux. Et plus cette adiposité est élevée, plus le risque de trouble cardiaque et métabolique augmente.

Une équipe internationale a conduit une étude dans une trentaine de pays, qui a regroupé au total quelque 5.000 participants (autant d’hommes que de femmes) dont l’IMC était compris entre 20 et 40. Le tour de taille a été systématiquement mesuré et l’adiposité viscérale (en particulier celle du foie) a été évaluée par scanner.

Comme l’explique le Dr Robert Haïat (Journal international de médecine), on constate d’abord qu’il existe une forte corrélation entre l’IMC et le tour de taille : quand le premier augmente, le second aussi. Mais ceci vaut de manière générale. En personnalisant les données, on note une variabilité - parfois considérable - entre les deux mesures : un IMC raisonnable peut être associé à un périmètre abdominal élevé, ou un IMC élevé à un tour de taille (relativement) satisfaisant. Autrement dit, « la mesure du périmètre abdominal ne doit pas remplacer celle de l’IMC mais lui être associée, car pour un IMC donné, la combinaison des deux paramètres permet de mieux classer les patients en fonction de leur adiposité viscérale et du risque cardiométabolique qui lui est lié ».

Source: The American Journal of Cardiology (www.ajconline.org)
publié le : 21/03/2015 , mis à jour le 20/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci