ad

Hygiène dentaire : le chewing-gum, un piège à bactéries

Dernière mise à jour: mars 2015 | 7156 visites
123-p-chewing-gum-mond-170-3.jpg

news Le fait de mâcher du chewing-gum permet d’éliminer une partie des bactéries présentes dans la bouche et contribue ainsi à l’hygiène bucco-dentaire.

Le chewing-gum est un « plus » qui vient s’ajouter aux fondamentaux (brossage, détartrage…) et il ne les remplace donc en aucune manière. Ce que montrent ces chercheurs néerlandais (université de Groningen), c’est la capacité de la gomme à mâcher à capter les bactéries et ainsi à les éliminer de la bouche. Ils ont demandé à des volontaires de mâcher du chewing-gum pendant une durée comprise entre 30 secondes et dix minutes. La pâte a été ensuite observée au microscope électronique.

Que constate-t-on ? D’abord, que le chewing-gum piège en moyenne 100 millions de bactéries, ce qui est relativement peu par rapport aux milliards qui colonisent la cavité buccale, mais ce n’est pas négligeable quand même. Ensuite, que l’effet d’adhésion grimpe en flèche pendant la première minute, puis décline progressivement. Enfin, que plus on mâche longtemps, plus les types de bactéries présents sur le chewing-gum se diversifient.

En d’autres termes, par un effet mécanique, le chewing-gum peut intervenir utilement – mais pas exclusivement ! – dans une bonne hygiène dentaire. Du chewing-gum sans sucre, bien entendu.

Voir aussi l'article : Un chewing-gum après le repas de midi

Source: PLoS One (www.plosone.org)
publié le : 28/03/2015
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci