Dépression des enseignants : un impact direct sur les élèves

Dernière mise à jour: avril 2015 | 6308 visites
123-p-vr-psy-depress-170-6.jpg

news Les enseignants exercent l’une des professions les plus exposées au stress, au burn out et à la dépression. Pour leur bien comme pour celui de leurs élèves, un soutien est indispensable.

Une vaste étude américaine a observé ce phénomène auprès d’instituteurs de primaire (élèves âgés en moyenne de 9 ans). L’intention consistait à déterminer dans quelle mesure l’état dépressif du professeur intervenait dans les performances scolaires de sa classe en langue maternelle et en mathématiques. Le bilan psychologique de l’enseignant est intervenu en automne et la progression des élèves a été évaluée au printemps.

Le suivi montre que globalement, le mal-être de l’enseignant influence négativement les résultats des élèves, sachant que cet effet est particulièrement frappant chez les enfants qui rencontraient des problèmes – surtout en mathématiques - en début d’année scolaire. Lorsque les élèves en difficulté sont accompagnés par un enseignant qui ne présente pas de symptômes dépressifs, l’évolution est beaucoup plus favorable.

Les chercheurs (Arizona State University) ajoutent que la composition de la classe et les conditions d’enseignement (élèves turbulents, direction plus ou moins présente et attentive, mise en place d’un soutien si nécessaire…) jouent un rôle clé. Leur conclusion majeure porte sur le fait que sur le plan psychologique, trop d’enseignants manquent de formation, d’outils et d’accompagnement pour faire face aux situations difficiles, voire critiques, ce qui peut considérablement leur nuire, ainsi qu’à leurs élèves. Une évidence ? Sans doute, mais sur laquelle il est utile d’insister.

Source: Child Development (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 10/04/2015 , mis à jour le 09/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci