ad

Troubles du sommeil : le spécialiste virtuel

Dernière mise à jour: mai 2015 | 5252 visites
SommeilVirtuel1.jpg

news Une équipe française a conçu un spécialiste virtuel du sommeil capable de dépister les problèmes de somnolence en journée.

La somnolence diurne excessive affecte une proportion importante de la population (les estimations font état d’une personne sur dix). Pour diagnostiquer ce trouble, une équipe du Centre national français de la recherche scientifique (CNRS) a mis au point un « agent conversationnel animé ». Cet outil de réalité virtuelle relève des logiciels issus de l’informatique émotionnelle (affective computing) utilisés dans les interactions homme – machine, notamment dans le domaine médical, mais qui n’avaient pas encore été appliqués au champ de la médecine du sommeil.

Celui-ci, poursuivent les chercheurs du CNRS, est capable d’échanger avec un patient selon un schéma structuré, et d’émettre des indications diagnostiques pour cette personne comme pour son médecin. Cet agent conversationnel peut conduire un entretien médical permettant de détecter la somnolence diurne excessive sur base d’une échelle validée de mesure de ce trouble.

Une première détection par Internet ?


Des volontaires, présentant ou non une somnolence en journée, ont d’abord participé à un entretien avec un médecin spécialiste du sommeil, puis avec l’agent conversationnel. Les résultats montrent « une corrélation très significative entre les scores mesurés par l’un et par l’autre », poursuivent les chercheurs. « La majorité des participants ont considéré que l’échange avec l’agent conversationnel animé était plaisant, et 65% ont estimé que ce médecin virtuel pouvait apporter une aide significative au médecin réel dans la prise en charge des pathologies du sommeil ».

Ces agents pourraient à l’avenir constituer « un élément clé » du dispositif de détection de ces troubles, et on pense notamment à la possibilité d’une première évaluation, sur une large échelle, par le biais d’Internet.

Voir aussi l'article : Envie de dormir pendant la journée : d’où vient le problème ?

Source: Presence : Teleoperators and Virtuel Environments (www.mitpressjournals.org/lo)
publié le : 13/05/2015 , mis à jour le 12/05/2015
ad
pub