Somnifères : attention aux effets secondaires

Dernière mise à jour: mai 2019 | 4913 visites
water-pil-slapen-slaappil-170_400_11.jpg

news La consommation de somnifères expose à des risques beaucoup plus élevés de chute et d'accident de la route, alors que les conséquences en termes de fatigue pendant la journée ou de troubles de la mémoire sont loin d'être négligeables.

Ceci est vrai à tout âge, mais en particulier pour les seniors. Tous les médicaments qui agissent sur le cerveau (somnifères, antidépresseurs, antipsychotiques...) augmentent le risque de chute, qui est lui-même notamment accentué par :

• les troubles de la mobilité et de l’équilibre
• la perte de masse musculaire
• les problèmes de pression artérielle
• une mauvaise vision
• les affections du pied
• un environnement insuffisamment sécurisé (escaliers, luminosité...)
• la crainte même de tomber

Quant aux somnifères, ils sont associés à :

• deux fois plus de risques de chute et de fracture (hanche, poignet...)
• deux fois plus de risques d'accident de la route
• quatre fois plus de risques d’être fatigué durant la journée
• cinq fois plus de risques de pertes de mémoire et de troubles de la concentration
• davantage de risques de fuites urinaires

Si la prescription d'un hypnotique est jugée nécessaire par le médecin, ce sera aux doses les plus faibles possibles pendant une durée la plus courte possible.


publié le : 05/05/2019 , mis à jour le 14/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci