ad

Maladie de Parkinson : et pourquoi pas le tango

Dernière mise à jour: juin 2015 | 16420 visites
123-p-dans-tango-170-5.jpg

news La pratique de la danse, et en l’occurrence du tango, s’accompagne de réels bienfaits pour les patients souffrant de Parkinson.

L’activité physique est essentielle dans la prise en charge de cette maladie, afin de maintenir autant que possible la mobilité, la souplesse et l’équilibre, et globalement la capacité fonctionnelle. C’est dans ce contexte qu’une équipe canadienne (université McGill) a voulu déterminer dans quelle mesure l’initiation au tango pouvait améliorer les troubles associés à Parkinson, tant sur le plan physique que psychologique.

Plusieurs dizaines de patients ont participé pendant trois mois à un programme d’activités de groupe, avec une initiation au tango lors de la deuxième phase. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer si la pratique de cette danse argentine apportait un bénéfice spécifique, et c’est effectivement le cas pour ce qui concerne l’équilibre, la fatigue, la sociabilité et l’humeur. Une approche ludique et positive, que tous les patients de cette étude ont appréciée, et qui peut contribuer à l’amélioration de leur bien-être.

Source: Complementary Therapies in Medicine (www.journals.elsevier.com/c)
publié le : 05/06/2015 , mis à jour le 04/06/2015
ad
pub