Diabète : pourquoi il faut bien surveiller le sommeil

Dernière mise à jour: juillet 2015 | 8830 visites
123-p-slapen-snurken-170-7.jpg

news En cas de pré-diabète, le contrôle des apnées du sommeil permet de réduire le risque de progression vers le diabète, et en tout cas de ralentir le processus.

Le pré-diabète se caractérise par une glycémie (taux de sucre dans le sang) plus élevée que la normale, mais pas suffisamment pour que l’on puisse encore parler de « vrai » diabète. Sans réaction, l’évolution défavorable est presque inévitable. Une série de mesures peuvent intervenir pour mieux contrôler la situation, et on pense en particulier à l’alimentation et à l’activité physique. Une équipe québécoise (université McGill) ajoute la prise en charge des apnées du sommeil.

Pourquoi ? Parce qu’elles concernent une proportion importante de pré-diabétiques (et de diabétiques), et que ces apnées ont été associées à une perturbation de la régulation de la glycémie (parmi d’autres conséquences néfastes, notamment sur le plan cardiovasculaire). L’intention des chercheurs consistait à déterminer les bénéfices de la ventilation en pression positive continue (une assistance respiratoire nocturne) sur des adultes en surpoids ou obèses, présentant un pré-diabète ainsi que des apnées du sommeil.

Pendant deux semaines, la moitié ont été soumis à ce traitement ventilatoire huit heures par nuit, alors que les autres ont reçu un placebo (un comprimé sans effet pharmacologique) peu de temps avant d’aller dormir. Pendant la journée, chacun vaquait à ses occupations habituelles. Le résultat au terme de ce suivi d’assez courte durée montre une amélioration d’une série de paramètres dans le « groupe ventilation » : glycémie, résistance à l’insuline, hormones du stress, pression artérielle…

Les auteurs considèrent, à la lumière des observations et des conclusions d’études antérieures, qu’il est particulièrement important d’explorer la qualité du sommeil des personnes pré-diabétiques, et en cas de syndrome d’apnées, d’instaurer un traitement par ventilation nocturne afin de contribuer à freiner la progression vers le diabète.

Etes-vous à risque de pré-diabète ou de diabète de type 2 ? Pour faire le test : cliquez ici.

Source: American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine (www.atsjournals.org/journal)
publié le : 16/07/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci