Intolérance au lactose : faut-il supprimer tous les produits laitiers ?

Dernière mise à jour: septembre 2015 | 7884 visites
voed-melk-kaas-zuivel-170_400_07.jpg

news Chez la majorité des personnes intolérantes au lactose, il n’est pas nécessaire d’exclure tous les produits laitiers de l’alimentation.

Etant donné leurs apports en calcium et afin de prévenir une éventuelle carence, il est souhaitable que ces produits continuent à être intégrés dans le régime alimentaire : leur suppression totale n’est pas la meilleure option. Le problème, évidemment, c’est de faire en sorte que cela ne provoque pas les symptômes classiques de l’intolérance au lactose : douleurs abdominales (crampes), ballonnements, flatulences, constipation ou diarrhée, nausées et vomissements…

Supprimer puis réintroduire petit à petit


Ces désagréments sont liés à une production insuffisante de lactase, l’enzyme intestinale qui « digère » le lactose, le principal sucre contenu dans le lait. Mal absorbé, le lactose fermente dans le côlon, ce qui provoque les troubles intestinaux. Au demeurant, comme l’explique la revue médicale Prescrire, « un test diagnostic est utile, car beaucoup de personnes qui se plaignent de troubles digestifs attribués aux produits laitiers ne présentent pas de malabsorption du lactose ».

Lorsque le problème est confirmé, les mesures diététiques visent à éviter les symptômes tout en prévenant les risques de carences, singulièrement en calcium. Prescrire poursuit : « Il s’agit surtout de réduire les quantités de lait et de produits laitiers riches en lactose, de les fractionner et de les prendre au cours des repas. Les laits de vache, de chèvre, de brebis et les crèmes glacées sont riches en lactose. La plupart des fromages en contiennent peu, tout comme le beurre. Les yaourts contiennent du lactose, mais entraînent peu de symptômes chez les patients intolérants ».

Afin d’évaluer le degré de tolérance au lactose, une stratégie consiste à éliminer toute source de lactose pendant quelques jours jusqu’à la disparition des symptômes, puis à réintroduire graduellement de petites quantités d’aliments contenant du lactose, en portant attention à la survenue de symptômes digestifs.


publié le : 23/09/2015 , mis à jour le 22/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci