Trop manger : comment limiter les tentations dans la cuisine ?

Dernière mise à jour: juin 2019 | 4566 visites
123-koken-steelpan-170-9.jpg

news Etonnant : l’agencement de votre cuisine exerce une influence sur votre comportement alimentaire et dès lors également sur votre poids. Comment limiter les tentations ?

Ce sujet a fait l'objet de recherches très sérieuses aux Etats-Unis (université Cornell). En voici les principaux enseignements.

Attention aux friandises

Les friandises (bonbons, chips, chocolat...) constituent des tentations irrésistibles : le pire, souvent, c'est qu'on en mange machinalement, une par-ci, une autre par là, et les calories s'accumulent. Si vous êtes du genre à grignoter, disposez à portée de main... et de regard un ravier avec des fruits et des légumes (en morceaux, en bâtonnets...). Les sucreries iront dans une armoire.

Mettre de l’ordre

Si on n'y prête pas attention, la cuisine peut vite déborder d'objets qui n'ont rien à y faire. Or, on a constaté que le fait d'évoluer dans une pièce en désordre incite au grignotage, qui plus est d'aliments peu sains.

Lumineux... mais pas trop

Les chercheurs américains ont découvert que des espaces trop clairs incitaient les gens à manger davantage. Les pièces tamisées ont d’ailleurs le même effet : on a alors aussi tendance à rester plus longtemps à table. Il faut trouver le juste équilibre.

Pas de superflu

La cuisine doit idéalement être aménagée avec tout ce qui est nécessaire, mais pas davantage. Ceci est surtout vrai si on y mange : la présence d'une télévision ou d'une radio, par exemple, va inciter à y passer beaucoup plus de temps, et dès lors être bien plus tenté par la nourriture - dont les friandises... - qui s'y trouvent.

Le frigo de toutes les tentations

Le constat est imparable : lorsqu'on ouvre son frigo ou une armoire pour apaiser une petit faim, il y a trois fois plus de chances qu'on prenne le premier aliment qui tombe sous les yeux, par rapport à ceux qui sont moins visibles. Le conseil : pour essayer de limiter sa consommation de produits trop gras ou trop sucrés, dissimulez-les, et en tout cas disposez-les à un emplacement plus difficile d'accès. Les snacks sains - morceaux de carotte, de pomme... - seront placés à l'avant.

Des petites assiettes

La taille des assiettes joue un rôle dans la quantité de nourriture ingérée : plusieurs études ont démontré que l'on a tendance à se servir bien davantage - et à manger en conséquence - quand on utilise des grandes assiettes, que l'on cherche en quelque sorte à remplir autant que possible. Des assiettes plus petites vont être plus rapidement « couvertes », avec forcément moins de nourriture, et inconsciemment, on aura quand même la sensation d'avoir suffisamment mangé.

Source: Barbara Simon
publié le : 30/05/2019 , mis à jour le 04/06/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci