ad

Manger épicé pour vivre plus longtemps ?

Dernière mise à jour: octobre 2015 | 7694 visites
123-specerijen-kruiden-peper-170_08.jpg

news La consommation très régulière de nourriture épicée protégerait contre une série de maladies et diminuerait le risque de mortalité prématurée.

Il s’agit d’une association et le lien de cause à effet n’est pas clair. Expliquons-nous. Une équipe chinoise a analysé les habitudes alimentaires d’un demi-million de personnes (un échantillon à l’évidence considérable), suivies pendant de longues années, et il s’avère donc que celles qui mangent de la nourriture épicée (presque) tous les jours vivent en moyenne plus longtemps que celles qui n’en mangent quasiment jamais (le risque de décès prématuré est diminué de 14%). L’effet est encore plus marqué lorsqu’on ne boit pas d’alcool, et que la boisson privilégiée est l’eau ou le thé.

Selon les chercheurs, la capsaïcine contenue dans le piment présenterait des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui assureraient une certaine protection contre les maladies respiratoires et cardiovasculaires, ainsi que le cancer. Ceci est possible, mais cette étude présente une réelle limite : elle n’a pas complètement tenu compte des autres habitudes alimentaires et du mode de vie. Ce qui revient à dire, en fait, qu’une forte consommation de nourriture épicée pourrait être le signe d’un comportement globalement plus sain, et que l’association avec la longévité s’expliquerait de cette manière.

Les auteurs estiment néanmoins que la nourriture épicée en tant que telle joue un rôle significatif, même s’il s’inscrit dans un contexte plus large.

Source: BMJ (www.bmj.com/thebmj)
publié le : 27/10/2015 , mis à jour le 26/10/2015
ad
pub