10 conseils contre la maladie d'Alzheimer

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 5872 visites
scan-hers-dr-oz-170-400_03.jpg

news La lutte contre la maladie d’Alzheimer représente l’un des plus importants défis mondiaux en matière de santé publique. Voici dix conseils, à mettre en oeuvre au quotidien, qui peuvent contribuer à diminuer les risques de souffrir de cette forme de démence.

Jusqu’à présent, les causes précises à l'origine de la maladie d'Alzheimer n'ont pas pu être déterminées avec précision. De nombreuses études ont cependant mis en évidence des facteurs de risque sur lesquels il est possible d'agir. D'autres ne sont pas contrôlables, comme l'âge et les antécédents familiaux (composante génétique).

Selon une étude récente réalisée par l’université Erasmus (Rotterdam), l'adaptation du mode de vie permettrait de prévenir un tiers des cas de maladie d'Alzheimer, ou d'en retarder de plusieurs années l'apparition.

Les 10 conseils

Ne pas fumer ou arrêter au plus vite (il n'est jamais trop tard) : le tabagisme augmente de 45% le risque de démence.

Pratiquer une activité physique régulière, même modérée (vélo, natation, marche soutenue...) : le rythme minimum recommandé est de cinq fois une demi-heure par semaine.

Manger sainement : l'alimentation doit intégrer des apports abondants en fruits et en légumes, suffisants en pâtes, céréales et poisson, et faibles en matières grasses et en sucres raffinés.

Maîtriser son poids : essayer de maintenir son indice de masse corporelle (IMC) en dessous de 30.

Surveiller son cholestérol : un taux trop élevé augmente le risque de maladie cardiovasculaire et de démence.

Contrôler sa pression artérielle : l'hypertension constitue l'un des principaux facteurs de risque de démence.

Bien soigner son diabète : respecter les conseils diététiques et le traitement prescrit par le médecin.

Ne pas s'enfermer dans l'isolement : on ne le sait pas assez, mais la solitude fragilise face au risque d'Alzheimer. Il est important de nourrir ses relations familiales et sociales.

Faire travailler son cerveau : maintenir le cerveau actif est un moyen important de prévention du risque de démence. Suivre une formation, apprendre une langue, faire du bénévolat..., sont autant d'activités bénéfiques.

Combattre la dépression : elle renforce le risque de démence.


publié le : 14/12/2015 , mis à jour le 13/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci