Figues fraîches : mangez aussi la peau !

Dernière mise à jour: août 2016 | 38376 visites
123-vijg-vijgen-10-12.jpg

news Des formes rebondies, un joli teint variant du jaune vert au violet noir, et une chair sucrée : la figue a tout pour plaire, de l’entrée au dessert. Et il est bien plus profitable de la manger avec la peau, qui regorge d'antioxydants.

Emblème du bassin méditerranéen où elle est cultivée depuis des millénaires, la figue se décline en près de 750 variétés (!) divisées en deux catégories : les figues unifères, qui donnent des fruits une fois par an, et les figues bifères (ou remontantes), qui fournissent deux récoltes.

La figue est une bonne source de vitamines (A, B et C), de minéraux (potassium et calcium), d'oligo-éléments (fer et cuivre) et de fibres. Pour profiter de tous ses bienfaits, mangez-la avec la peau, riche en antixoydants, après l'avoir nettoyée délicatement avec un linge humide. Contrairement à une idée reçue, la figue n’est pas plus calorique qu’une pomme (75 kcal/100 g) du moins lorsqu'elle est dégustée fraîche. Par contre, l'apport calorique grimpe en flèche quand elle est consommée dans sa version séchée (249 kcal/100 g), car elle est alors gorgée de sucre.

Parmi les centaines de variétés, la figue la plus célèbre est la solliès. Il s’agit d’une unifère violette striée de noir qui cache une chair rouge peu juteuse, mais très sucrée et parfumée. Elle bénéficie d'une AOP (appelation d'origine protégée). Parmi les autres unifères réputées, on peut également citer la pastillière, parfaite en confiture, et la blanquette, petit fruit vert jaune très sucré. Les bifères les plus connues se nomment, quant à elles, la noire de Caromb, la dauphine, une grosse figue violette très juteuse, et la goutte d’or, parfaite pour les confitures.

Comment la choisir ?

Optez pour un fruit charnu, un peu ferme au toucher, sans meurtrissure et bien parfumé, car une fois cueillie, la figue ne mûrit plus.

Comment la conserver ?

Vous pouvez la conserver pendant quatre ou cinq jours à température ambiante et sans la laver. Si vous la mettez au réfrigérateur, enveloppez-la dans du papier kraft ou absorbant car elle a tendance à s’imprégner des odeurs environnantes (ail, oignon, saucisson, poisson...).

Même si la consommation de fibres est conseillée pour réguler le transit intestinal, les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable éviteront de manger trop de figues surtout séchées ou en confit.

Source: B. Simon
publié le : 21/11/2015 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci