Risques de santé : l’adolescence marque toute notre vie

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 4533 visites
tieners--170_400_07.jpg

news Après la période fœtale et la jeune enfance, l’adolescence est la phase de développement la plus importante et la plus rapide : elle joue un rôle crucial pour le reste de l’existence.

Comme l’explique le Dr Maryvonne Pierre-Nicolas (Journal international de médecine), « parallèlement à la maturation finale de nombreux organes, l’adolescence est marquée par l’acquisition de l’indépendance sociale et le développement de l’identité, qui s’accompagnent de nouveaux comportements : les conduites qui s’instaurent alors peuvent avoir des effets sur le bien-être et la santé, qui persistent souvent à l’âge adulte ».

Parmi les cinq facteurs de risque majeurs influençant négativement l’espérance de vie en bonne santé, le tabagisme et la consommation d’alcool débutent très fréquemment à l’adolescence. Quatre autres facteurs sont largement déterminés à cet âge : faible consommation de fruits, indice de masse corporelle – IMC – élevé, consommation abusive de sucre et insuffisance d'activité physique.

Le Dr Pierre-Nicolas poursuit : « Des études montrent aussi que la puberté influence l’IMC et la pression artérielle en milieu de vie, que l’âge de la puberté est associé aux modifications de l’IMC de l’enfance à l’âge adulte, qu’une puberté précoce augmente le risque de maladie cardiovasculaire et favorise un certain nombre de facteurs cardiométaboliques négatifs en plus de l’obésité » , alors qu’une proportion importante des troubles mentaux ont leur origine avant l’âge de 25 ans. De fait, « l’adolescence constitue une période d’une importance capitale pour la santé future, et donc un moment privilégié pour des interventions de prévention ».

Source: Journal of Epidemiology & Community Health (http://jech.bmj.com)
publié le : 07/01/2016 , mis à jour le 06/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci