Faire craquer ses doigts : un risque pour les articulations ?

Dernière mise à jour: avril 2019 | 6153 visites
hand-vingers-170_560_04.jpg

news Certaines personnes ont pour habitude de faire craquer leurs doigts, en pliant ou en tordant légèrement les phalanges. Elles émettent alors un petit bruit caractéristique, parfois très dérangeant pour les personnes présentes. Mais est-ce dangereux pour les articulations ?

Les doigts ne sont pas les seuls concernés, puisqu'on peut aussi faire craquer d'autres articulations, aux poignets, aux chevilles, aux genoux, ainsi qu'à la nuque. Le bruit peut être perturbant pour l'entourage, qui se demande s'il n'existe pas un risque que « quelque chose » cède, et insiste pour que la personne arrête. Cette habitude est-elle effectivement dangereuse, notamment en favorisant des troubles comme l'arthrite, l’arthrose ou d'autres formes de rhumatisme ? En fait, il n'en est rien, comme l'ont démontré plusieurs études.

Les articulations forment des zones de jonction entre deux os et comportent des cavités remplies d'un fluide visqueux, appelé liquide synovial, qui a notamment pour fonction d’assurer un bon mécanisme du mouvement. Dans ce fluide visqueux, on trouve du gaz à l’état dissout. Lorsque l’articulation est déplacée de manière brusque, ces gaz reviennent à l’état gazeux, afin d’augmenter le volume de la cavité articulaire. Ceci explique les craquements que l’on entend parfois lorsque l’on s’étire ou qu'on se baisse. S'il n’est pas possible de faire craquer ses doigts deux fois d’affilée, c'est car le gaz qui s’est évaporé doit d’abord être à nouveau dissout dans le liquide synovial.

Lorsque le craquement de l’articulation s’accompagne de douleur, de gonflement ou de raideur, il pourrait y avoir un souci, et témoigner d’une usure de l’articulation ou des tendons.

Source: Barbara Simon
publié le : 01/04/2019 , mis à jour le 10/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci