Trop d'alcool : quels risques pour la santé ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 4159 visites
123-alcohol-drinken-psy-2-15.jpg

news Que l’abus d'alcool soit nocif pour la santé n’est un secret pour personne. Mais quels sont les dangers d’une consommation régulière et excessive ?

La pression artérielle

Consommer de l’alcool régulièrement ou quotidiennement entraîne une hausse de la pression artérielle. A contrario, boire occasionnellement beaucoup d’alcool en une fois peut faire chuter la tension brutalement. L’alcool peut aussi perturber l'action des médicaments prescrits en cas d'hypo- ou d'hypertension artérielle.

Le diabète

Boire régulièrement trop d’alcool augmente le risque de développer un diabète, surtout si cette consommation s’accompagne de mauvaises habitudes alimentaires et d’un manque d’activité physique. Il existe cependant des indications suggérant qu’une consommation modérée d’alcool - on pense surtout au vin - diminue le risque de contracter le diabète de type 2. Les personnes diabétiques qui souhaitent boire de l’alcool le feront idéalement pendant le repas.

La cholestérol

Boire de l’alcool régulièrement augmente le taux de cholestérol. Les personnes en excès de cholestérol ont donc tout intérêt à limiter leur consommation. Pour tous : ne pas dépasser deux ou trois verres par jour et s'imposer deux jours d'abstinence par semaine.

Le cancer

L’alcool peut augmenter le risque de contracter divers types de cancer : bouche et gorge, larynx, œsophage, foie, sein, côlon et rectum. Dans les pays industrialisés, la consommation d’alcool serait à l'origine de 3% (chez les femmes) et de 10% (chez les hommes) des décès liés au cancer.

La santé mentale

L’alcool peut entraîner des épisodes dépressifs, des angoisses et des troubles du sommeil.

Les médicaments

L’alcool interfère avec des médicaments comme les somnifères, les tranquillisants, les antidépresseurs, les anxiolytiques ou les antidouleurs. La combinaison alcool et médicaments peut aussi favoriser la fatigue, la dépression, les vertiges, les pertes de mémoire et les troubles de l'odorat.

On ajoutera que la consommation excessive d’alcool complique les problèmes respiratoires pendant le sommeil (dont le ronflement et les apnées), accentue les dysfonctionnements sexuels, et altère la mémoire, la concentration et l’équilibre.


publié le : 31/01/2016 , mis à jour le 10/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci