Fécondation in vitro : combien de tentatives pour réussir ?

Dernière mise à jour: février 2016 | 12688 visites
eicel-ivf-170_400_03.jpg

news Le message : ne pas se décourager. Si la fécondation in vitro (FIV) peut être couronnée de succès dès le premier cycle, un ou plusieurs échecs ne doivent pas laisser penser que tout est perdu.

Une équipe britannique (universités de Bristol et de Glasgow) a calculé les chances de naissance vivante en fonction des tentatives de FIV chez quelque 160.000 femmes.

Premier constat : en moyenne, le taux de succès (naissance vivante, donc) lors du premier cycle est de 30%, et supérieur dans les tranches d’âge plus jeunes.

Deux : le taux cumulé augmente au fur et à mesure que de nouvelles tentatives sont réalisées, pour atteindre 65% à la sixième. De fait, entre un cycle et le suivant, les probabilités s’amenuisent, mais on retient ici le résultat cumulé.

Trois : les chances de réussite – première tentative et tentatives cumulées - sont bien plus faibles chez les femmes de plus 40 ans, et surtout au-delà de 42 ans.

Il est intéressant de noter que ces chiffres ne sont pas très éloignés des délais nécessaires pour procréer « naturellement ». En tout cas, ces éléments dégagent au moins deux enseignements : il ne faut pas trop attendre pour entreprendre un processus de FIV et il ne faut pas trop vite se décourager, ni du côté des femmes, ni du côté des médecins.

Source: JAMA (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 10/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci