Conduire sa voiture, une assurance bien-être

Dernière mise à jour: mars 2016 | 5980 visites
123-auto-rijden-nacht-3-14.jpg

news Les seniors contraints d’abandonner la conduite automobile s’exposent à une détérioration rapide et importante de leur qualité de vie.

Continuer à utiliser sa voiture le plus longtemps possible, en fonction évidemment de ses aptitudes : c’est le message de cette équipe américaine (Columbia University). Le fait que cette enquête ait été réalisée aux Etats-Unis donne sans doute un caractère spécifique aux résultats, puisque dans ce pays, l’utilisation intensive de la voiture est probablement encore plus indissociable du mode de vie qu’ailleurs. Néanmoins, dans les grandes lignes, les constatations peuvent s’appliquer un peu partout.

En fait, expliquent les chercheurs, le fait de devoir renoncer à la conduite automobile expose à une accélération sensible de la détérioration des capacités cognitives et physiques, avec aussi un risque multiplié par deux de souffrir d’une dépression. « Pour beaucoup de seniors », expliquent les chercheurs, « la voiture est un élément central de la vie quotidienne et un indicateur fort de leur self-control, de leur autonomie, et de leur liberté ». Le fait de devoir s’en priver est également associé à une réduction importante de la fréquentation du cercle social, ce qui peut conduire à l’isolement, dont on connaît les effets désastreux pour la santé physique et mentale.

De fait, si les conditions nécessaires à la conduite en toute sécurité ne sont plus rencontrées, l’abandon de la voiture est inévitable. Mais à ce moment-là, poursuivent les spécialistes, une attention toute particulière doit être accordée à ces personnes, en assurant un suivi attentif et en leur proposant des alternatives (activités, autres modes de transport…) permettant une transition plus en douceur.

Source: Journal of the American Geriatrics Society (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 24/03/2016 , mis à jour le 23/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci