ad

Vous dormez mal : que faut-il manger le soir ?

Dernière mise à jour: avril 2016 | 15634 visites
nb-vr-slapen-bed-02-16__.jpg

news La composition du repas du soir peut influencer la qualité du sommeil : quelques adaptations permettraient de mieux dormir.

On n’en est pas encore au « régime anti-insomnie », mais ces tests conduits par une équipe américaine (Columbia University) montrent que la piste est crédible. Chacun sait qu’un repas du soir trop lourd risque de perturber le sommeil. Mais la quantité est-elle seule en cause, ou faut-il aussi chercher du côté de la qualité, de la composition du souper ? C’est ce second aspect qui a été étudié ici.

Des participants âgés en moyenne de 35 ans, en bonne santé générale, ont été réunis pour passer plusieurs nuits dans un environnement contrôlé. Ils devaient se coucher à 22 h et sortir du lit à 7 h. Selon les jours, soit ils ont pu se servir à un buffet comme ils le voulaient, soit le menu était confectionné par un nutritionniste, avec plus de fibres et de protéines que ce que mangeaient spontanément les volontaires, et moins de graisses (saturées) et de sucre.

L’analyse des paramètres du sommeil montre que ce repas plus équilibré favorise l’endormissement (presque deux fois plus rapide que les jours précédents), diminue le nombre de micro-éveils (dont on ne se souvient pas forcément) et améliore la récupération (en termes de durée du sommeil profond). Il n’est pas possible pour le moment d’extrapoler ces données telles quelles. Mais même si des études plus approfondies sont nécessaires, les chercheurs estiment néanmoins, dès à présent, que « l’adaptation alimentaire pourrait être utile dans la prise en charge des troubles du sommeil ».

Source: Journal of Clinical Sleep Medicine (www.aasmnet.org/jcsm)
publié le : 19/04/2016 , mis à jour le 21/04/2016
ad
pub