Zona : les symptômes et les complications

Dernière mise à jour: avril 2016 | 20123 visites
123-psy-moe-depress-pijn-3-24.jpg

news Le zona est une affection causée par la réactivation du virus varicelle-zona (VVZ). Une personne sur quatre développe un zona au cours de sa vie. Voici les symptômes qui le caractérisent et les complications qu'il peut provoquer.

Le zona survient généralement (mais pas seulement) après l'âge de 60-65 ans. Il s'agit en fait de la réactivation du virus de la varicelle contracté durant l'enfance et qui s'est mis « en sommeil » pendant de longues années. Avec l'âge ou en raison d'une maladie, et sans doute à cause d'une baisse de l'immunité, il peut se réveiller, provoquant alors un zona.

Quels symptômes ?

• de la fatigue
• une éruption cutanée le long d'un nerf ou d'un ganglion nerveux
• une forte douleur qui disparaît généralement après l'apparition des éruptions cutanées (sauf en cas de complications)

Le zona peut apparaître sur le dos ou sur le thorax, mais aussi sur le cou, sur le visage ou toucher un oeil (zona ophtalmique).

Quelles complications ?

Le zona ophtalmique peut entraîner d'importants problèmes de vue.

Lorsqu'il affecte d'autres parties du corps, la principale complication est caractérisée par des douleurs neurologiques chroniques (ou post-zostériennes) qui ont tendance à être plus fréquentes avec l'âge qui avance. Elles peuvent être intenses et persister pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Il s'agit le plus souvent d'une sensation de brûlure. Certains patients ont l'impression de recevoir des décharges électriques, voire des coups de poignard. L'impact sur la qualité de vie est important, et les gestes de la vie quotidienne peuvent devenir difficiles : le fait de se laver ou de se déshabiller. Fatigue, dépression, anxiété et insomnies sont fréquemment rapportées.

Le traitement repose sur des soins locaux et sur les médicaments (antidouleurs et antiviraux).

Source: Barbara Simon
publié le : 24/04/2016 , mis à jour le 23/04/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci