Alzheimer : quel lien avec la santé dentaire ?

Dernière mise à jour: mai 2016 | 10434 visites
123-tand-tanden-mond-4-25.jpg

news Une mauvaise santé bucco-dentaire, en particulier en cas de parodontite, aggraverait l’évolution de la maladie d’Alzheimer, avec un déclin plus marqué des facultés.

La parodontite consiste en une inflammation des tissus de soutien des dents et se traduit par des signes comme le saignement des gencives, le déchaussement dentaire, des « trous noirs » entre les dents ou encore une hypersensibilité. Ce processus inflammatoire a été associé à des maladies chroniques comme le diabète de type 2 (DT2), les maladies cardiovasculaires ainsi que la polyarthrite rhumatoïde.

Une équipe britannique s’est intéressée au lien avec la démence, et plus spécifiquement la maladie d’Alzheimer. Des patients présentant une forme légère à modérée d’Alzheimer ont participé à cette étude. Leurs facultés cognitives (mémoire, raisonnement, attention…) ont été évaluées à l’entame, alors qu’un dentiste – qui ignorait l’objectif de ces travaux - a déterminé l’état de leur santé bucco-dentaire.

Que constate-t-on ? En fait, il existe un lien très net entre la présence d’une parodontite et le déclin des capacités cognitives au fil du temps, alors bien plus rapide et plus marqué. L’explication ? L’inflammation locale (bouche) intègre un processus inflammatoire plus général (systémique) qui affecte et fragilise aussi le cerveau. Les chercheurs rappellent que la démence se traduit par de plus grandes difficultés pour le patient à assurer une bonne hygiène bucco-dentaire, et que cet aspect doit être considéré avec attention.

Source: PLoS One (www.plosone.org)
publié le : 07/05/2016 , mis à jour le 06/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci