Quel lien entre les vertiges, la mémoire et la dépression ?

Dernière mise à jour: mai 2016 | 14681 visites
vr-duizelig-170-400_10.jpg

news Les patients souffrant de vertiges vestibulaires sont beaucoup plus à risque de troubles de la concentration et de la mémoire, ainsi que d’anxiété et de dépression.

Ces vertiges sont liés à une atteinte du système vestibulaire, une structure de l’oreille interne qui intervient dans l’équilibre et le mouvement. Plusieurs travaux ont mis en évidence une association avec l’altération des fonctions cérébrales. Cette étude a concerné quelque 22.000 personnes représentatives de la population américaine adulte.

Elle indique d’abord que le vertige vestibulaire concerne 8,4% du groupe suivi ici. Ensuite, elle met en évidence une très nette augmentation du risque de présenter certains problèmes par rapport aux personnes qui ne présentent pas de vertiges vestibulaires :

• risque multiplié par 8 de troubles de la concentration ou de la mémoire
• par 4 de devoir limiter ses activités en raison de confusion ou de troubles de la mémoire
• par 3 de développer une dépression, de l’anxiété ou un trouble panique

Comme l’explique le Dr Juliette Lasoudris Laloux (Journal international de médecine), « les auteurs proposent une hypothèse à ces associations : le système vestibulaire étant anatomiquement connecté à des régions étendues du cortex cérébral, des lésions vestibulaires pourraient conduire à une dégradation de ces circuits cognitifs et affectifs ». Ces résultats sont à confirmer, mais ils soulignent des conséquences en cascade qui doivent être évaluées avec une grande attention par les médecins.

Source: Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry (http://jnnp.bmj.com)
publié le : 28/05/2016 , mis à jour le 27/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci