Le café, c’est très bon pour le moral !

Dernière mise à jour: août 2016 | 75176 visites
123-koffie-bonen-uitgieten-01-16.jpg

news La caféine confirme son rôle protecteur contre la dépression, qu’elle soit consommée via le café ou qu’elle provienne d’une autre source.

Pour évaluer cet effet, une équipe chinoise (université de Qingdao) a passé en revue les études les plus « solides » réalisées sur le sujet entre 1980 et 2015. Les données concernent quelque 400.000 personnes et portent sur la relation entre le café et la dépression ou entre la caféine et la dépression. Comme l’explique le Dr Alain Cohen (Journal international de médecine), « les auteurs constatent que la consommation de café et celle de caféine sont associées de façon significative à une réduction du risque dépressif ».

Ainsi, la consommation régulière de café ou de caféine (par rapport à une non-consommation) réduit ce risque d’environ 25% (en moyenne). Question : à quelle dose ? Comme il est habituel, cette quantité « idéale » est difficile à établir, d’autant que forcément, une personne n’est pas l’autre. Les chercheurs évoquent un effet (variable) à partir d’une tasse, et jusqu’à six par jour. En fait, le plus raisonnable se situe dans un juste milieu : entre deux et quatre tasses par jour, ce qui correspond à environ 300 mg de caféine (un peu plus ou un peu moins selon le type de café et le mode de préparation). En ajoutant qu’on en trouve par ailleurs, et on pense en particulier au thé, au chocolat, aux sodas ou aux boissons énergisantes.

Source: Australian & New Zealand Journal of Psychiatry (http://anp.sagepub.com)
publié le : 15/08/2016 , mis à jour le 14/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci