Le tartre, la menace pour les dents du chien

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 4629 visites
123-dieren-hond-tanden-peots-170_10.jpg

news Comme les êtres humains, les chiens rencontrent des problèmes dentaires. Tartre, caries, déchaussement...: beaucoup de nos compagnons n’y échappent pas non plus. Voici comment reconnaître les signes qui ne trompent pas et agir en conséquence.

Un chien compte 42 dents, contre 32 pour l’homme. Ses canines servent à se défendre, ses incisives à déchiqueter, ses prémolaires à découper et ses molaires à broyer. Les chiots naissent sans dent, mais les premières poussent bien plus tôt que chez les nourrissons, deux à trois semaines déjà après la naissance. Les dents de lait sont d’ailleurs pointues comme des lames. Elles restent en place pendant 4 mois avant d’être progressivement remplacées par des dents définitives vers l’âge de 6 à 7 mois. A ce stade, il vaut d’ailleurs mieux passer chez le vétérinaire pour vérifier que la pousse s’effectue de manière uniforme.

Les caries peuvent se développer chez le chien, mais le phénomène est assez rare. En revanche, le meilleur ami de l’homme souffre très souvent de complications dues à l’accumulation de tartre, qui engendre une mauvaise haleine et peut provoquer une infection ou une inflammation de la gencive (gingivite). Pour éviter un détartrage, (et en tout cas le retarder autant que possible) vous pouvez lui donner quotidiennement un os spécial à mâcher qui fera office de brossage mécanique.

La plupart des vétérinaires recommandent de brosser les dents du chien au moins une fois par semaine avec un dentifrice spécifique à appliquer sur votre index, qui servira « de brosse à dents ». L'opération peut se révéler très compliquée, voire impossible. D'où l'os spécial quotidien, bien plus pratique.

Source: Barbara Simon
publié le : 19/10/2016 , mis à jour le 20/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci