Violences sexuelles : des séquelles terribles

Dernière mise à jour: août 2016 | 11516 visites
123-psy-depress-8-1.jpg

news Une enquête réalisée en France souligne à nouveau les conséquences graves, psychologiques et physiques, des violences sexuelles et met en évidence une prise en charge mal adaptée dans bien des cas.

Quelque 1.200 victimes ont été entendues par l’association Mémoire traumatique et victimologie. Comme le rapporte la revue médicale Prescrire, deux sur trois font état d’un impact important à très important des violences sexuelles sur leur qualité de vie : sentiment de solitude extrême, interruption des études ou de la carrière professionnelle, répercussions sur la vie sexuelle… Près d’une personne sur deux a fait au moins une tentative de suicide et autant rapportent avoir régulièrement des pensées suicidaires. La même proportion déclare être en souffrance physique et/ou présenter un trouble addictif (alcool, drogue). De nombreuses victimes évoquent une ou plusieurs maladies physiques, apparues après les violences : douleurs chroniques, fibromyalgie, maladie uro-génitale, dysfonctionnement thyroïdien, colopathie fonctionnelle (intestin irritable), cancer, maladie auto-immune…

« Ces victimes ont souvent été mal prises en charge et préconisent des améliorations », poursuit Prescrire. « Au minimum, il est souhaitable qu’elles soient informées que les troubles psychosomatiques dont elles souffrent sont des conséquences fréquentes des violences subies, et ils peuvent être soulagés par une prise en charge adaptée. » D’ailleurs, celles qui ont été accompagnées de manière adéquate expliquent que cela les a « sauvées ». Prescrire ajoute que « les professionnels de la santé ont un rôle à jouer en matière de protection de ces personnes, en se formant, en dépistant, en orientant, et en signalant lorsque la situation le demande ». Un rôle majeur, à l’évidence.

••• Pour consulter le dossier sur les violences sexuelles réalisé par l'association Mémoire traumatique et victimologie : cliquez ici.


publié le : 26/08/2016 , mis à jour le 25/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci