Pleurs du bébé : comment aider les parents ?

Dernière mise à jour: septembre 2016 | 7823 visites
123-baby-huilen-9-51.jpg

news Les coliques du nourrisson, avec des pleurs fréquents et prolongés, concernent une proportion importante d’enfants. Que peuvent faire les parents et comment les soutenir ?

Comme le rappelle la revue médicale Prescrire, ces pleurs surviennent généralement entre la deuxième semaine de vie et l’âge de 4 ou 5 mois chez des nourrissons en bonne santé, et ils débutent et s’arrêtent sans cause particulière identifiée. « Ils sont une source de questionnement et de détresse, au point de perturber parfois le lien affectif entre le nourrisson et ses parents, avec des conséquences qui peuvent être néfastes ».

Une fois écartées les rares affections justifiant un traitement particulier, des gestes simples sont à conseiller en priorité : rechercher les inconforts ou les causes de douleur, porter le bébé, lui parler, le bercer, lui proposer le sein ou utiliser une tétine, donner un bain tiède, lui frotter doucement le ventre, le maintenir dans une ambiance apaisante, préserver son sommeil…

Il n’est pas cohérent, poursuit Prescrire, d’arrêter l’allaitement maternel, pas plus qu'artificiel en l’absence de signes d’allergie aux protéines de lait de vache. Le remplacement par des « laits » à base de plantes, qui peuvent entraîner des carences graves. Aucun médicament ne présente une balance risques – bénéfices favorable dans cette situation. Quand le bébé n’est pas calmé par les gestes simples, « il est utile de soutenir les parents, de les rassurer sur leur capacité à prendre en charge leur enfant, et de les encourager à se préserver, d’impliquer si nécessaire l’entourage lors des pleurs, de demander un soutien auprès d’un centre d’aide maternelle et infantile, et éventuellement de rencontrer d’autres parents ayant la même expérience ».


publié le : 18/09/2016 , mis à jour le 17/09/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci