Connaissez-vous l'effet nocebo ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 4579 visites
123-hoofdpijn-migraine-4-25.jpg

news Beaucoup connaissent l’effet placebo (du latin « je plairai ») : une substance sans principe actif engendre une amélioration de l'état de santé par un effet psychologique. L’effet nocebo (du latin « je nuirai »), c'est tout simplement le mécanisme contraire. Explications.

Une information négative concernant un médicament, par exemple la simple lecture de ses effets secondaires possibles, peut jouer un rôle non négligeable dans le ressenti du patient. Par exemple, si on lui donne un comprimé en expliquant qu'il peut provoquer des maux de tête, la probabilité que ce patient en souffre augmente. Et ceci même si ce comprimé contient une poudre... sans aucun effet.

L’effet nocebo peut aussi aggraver une maladie, et en tout cas les symptômes, comme la douleur. Leur anticipation, associée à l'anxiété qu'elle suscite, risque d'accentuer leur intensité.

Pour limiter le risque d'effet nocebo, un dialogue paisible et ouvert avec son médecin, et/ou son pharmacien, est essentiel, afin d'être informé et rassuré notamment sur les effets secondaires d'un médicament, ou d'un traitement de manière plus générale.

Source: Barbara Simon
publié le : 05/11/2016 , mis à jour le 04/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci